Espoir rendu… le tsunami, cinq ans après

Un véritable renouveau dans les régions dévastées

Il est difficile de croire que cinq années se sont écoulées depuis que le monde a été stupéfié par la destruction causée par le fameux tsunami qui a balayé les côtes de l’Océan Indien.

La mobilisation mondiale pour venir en aide aux victimes avait été immédiate et suivie de réponses généreuses. L’Institut des Frères Maristes de son côté avait créé un fonds pour venir en aide aux victimes au Sri Lanka, en Inde et aux Îles Salomon. Voici un extrait du rapport "Rendre l’espoir", présenté par le Frère Tony Borrows.

« Les contributions des Frères et des laïcs maristes dans les Provinces du monde ont totalisé au 14 février 2009 la somme de $1.194.505 dollars. Nous voici 5 ans après : les réalisations arrivent à leur terme. Durant la même période, les débours totalisent $962.301 dollars. Au 14 février 2009, $232.204 dollars restent dans le Fonds. »

Selon les lignes directrices approuvées par le Conseil général au moment de sa création, ce Fonds est resté actif jusqu’en janvier 2010. Le Conseil a mis fin à ce Fonds et a décidé de l’usage du reste de l’argent.

À Vanga Point, Îles Salomon : « St Dominic’s Rural Training Center »

Dans les Îles Salomon, le tsunami a détruit le quai et endommagé plusieurs bâtiments de l’école technique Saint Dominique (St Dominic’s Rural Training Center) : maisons du personnel, ateliers et dortoirs des élèves. Deux contributions ont été attribuées, pour assistance immédiate et pour reconstruire les dortoirs.

Le quai de l'école
Le quai de l’école

À présent, le quai de l’école a été reconstruit à neuf par le personnel et les élèves de l’école technique. On a débuté la construction des nouveaux dortoirs, l’un d’eux est terminé, les autres seront achevés au cours de l’année 2009. Le rapporteur note que la reconstruction est surtout l’œuvre du personnel et des élèves de l’école.

La construction des dortoirs
La construction des dortoirs

Cela a été « une application pratique du programme pour les apprentis en construction. »

À Payagala, Sri Lanka : Holy Cross Branch School

Dès février 2008 la construction de l’école de Payagala était terminée.

La vue d'ensemble de l'école « Holy Cross » à Payagala
La vue d’ensemble de l’école « Holy Cross » à Payagala

Une demande pour l’équipement (ordinateurs pour la classe d’informatique) et l’ameublement (bureaux pour les élèves et le personnel) a été acceptée.

En Inde, « Trauma Care Project »

En Inde, après le tsunami, nos frères avaient développé un projet pour aider les enfants traumatisés. Ce programme comprenait des activités éducatives et récréatives, de l’accompagnement psychologique, de l’aide aux parents et aux familles qui souffrent encore des effets du tsunami. Le Fonds a contribué à financer ce projet pendant trois ans.

Élèves et parents reconnaissants
Élèves et parents reconnaissants

Cette année, nous soutenons encore quelques sections de ce programme, mais ce programme arrive à sa fin après avoir atteint son but.

Un dernier mot de remerciement

En conclusion de notre rapport "Rendre l’espoir", nous voulons encore une fois remercier ceux qui ont rendu possible ce Fonds. Il est le fruit de la générosité d’organisations internationales, d’individus et des Provinces de l’Institut.
Il a surtout apporté de l’espoir à d’innombrables gens qui sont à présent en voie de rétablissement. Merci !

Frère Tony BURROWS
(publié dans Présence Mariste N° 263, avril 2010)