Eclats de vie

Un coeur ouvert aux enfants de la rue

PM 280 Logo sp Depuis 1984, F. Mathieu Levantinos consacre la totalité de son temps libre aux soins et à la protection des jeunes qui errent dans les rues du centre d’Athènes. Il se met au service des jeunes mineurs de 14 à 20 ans les plus difficiles, les plus faibles et les plus abandonnés. (Publié dans « Présence Mariste » n°280, juillet 2014)

Depuis 1984, pour 30 ans déjà, F. Mathieu Levantinos consacre la totalité de son temps libre aux soins et à la protection des jeunes qui errent dans les rues du centre d’Athènes. Fidèle à l’esprit mariste et armé par l’amour, la patience et la persévérance, il se met au service des jeunes mineurs de 14 à 20 ans les plus difficiles, les plus faibles et les plus abandonnés, qu’ils soient Grecs ou qu’ils soient immigrants, et principalement Albanais. (Publié dans « Présence Mariste » n°280, juillet 2014)

Son entrée dans cet univers fut le jeu du hasard. Depuis, il découvre quotidiennement le monde de la violence, de la prostitution et de la drogue, un monde détesté par tous mais tant aimé par lui ……
"Ces enfants - nous raconte-il - commencent à traîner dans les rues et, pour assurer leur survie, sont emmenés à nettoyer les carreaux des voitures, à vendre des stylos, des fleurs etc. mais très vite ils finissent impliqués dans les vols, la prostitution et la drogue. Ayant ainsi un profit sans travailler, ils apprennent le gain facile qui est souvent reversé aux personnes qui les exploitent ….".

« Je me dois de donner de l'espoir »
« Je me dois de donner de l’espoir »

Tous ces jeunes ont besoin de parler à quelqu’un, de lui communiquer leurs soucis, d’être écoutés, de se sentir aimés pour ce qu’ils sont. F. Mathieu en est conscient et s’efforce de gagner d’abord leur confiance, chose extrêmement difficile et ensuite d’être très proche de chacun, de les aider à s’ouvrir. Ce n’est pas le fait du hasard si plusieurs de ces enfants l’appellent “Père”.

Malgré les résultats peu spectaculaires et de nombreuses déceptions, F. Mathieu continue à lutter tous les jours et à prier pour que Dieu lui donne du courage et de la force. Soutenu par les autres Frères Maristes en Grèce, il travaille sur quatre axes :

  • des cas de jeunes isolés,
  • des groupes de jeunes pour faciliter leur intégration sociale,
  • avec les familles des enfants dans le but de les réintégrer dans le milieu familial,
  • avec les différents organismes de désintoxication et de réinsertion.
Besoin de parler à quelqu'un
Besoin de parler à quelqu’un

Mais, avant tout, il s’est fixé l’objectif de ne jamais laisser s’éteindre la flamme de l’espoir qui brûle dans les cœurs de ces jeunes.

Certainement, F. Mathieu a réussi, durant toutes ces années, malgré la grave crise économique qui sévit actuellement en Grèce, à faire revivre les âmes des centaines de jeunes. Il nous confie :
"Comme chrétien, je me dois d’avoir l’espoir, mais comme être humain, je me sens mal, car je suis conscient que mes efforts ne sont qu’une goutte dans un océan de problèmes. Mais, l’océan n’est-il pas l’ensemble d’une multitude de gouttes ? Essayons tous, chacun de son côté, de jeter une goutte dans cet océan quoiqu’on fasse, où que l’on vive et évolue".

Nicolas DESSYPRIS
(Publié dans « Présence Mariste » n°280, juillet 2014)