La fin de la Grande Guerre !

PM 294 logo L’armistice est signé le 11 novembre 1918. Au traité de Versailles les négociateurs formulent des exigences très dures à l’égard des vaincus, notamment de l’Allemagne qui considère ce traité comme un diktat qui lui est imposé. (Présence Mariste n°294, janvier 2018)

Pour nous, Français et pour beaucoup d’Européens, 1918 rappelle la date de la fin de la 1e Guerre mondiale. La Grande Guerre ! Fin d’un conflit effroyable qui a mobilisé des dizaines de millions de soldats et qui s’est soldé par une dizaine de millions de morts.

Quelques repères historiques

F. Jean Ronzon
F. Jean Ronzon

Les Français qui avaient perdu l’Alsace-Lorraine en 1871 avaient un désir de revanche afin de la récupérer. Le 28 juin 1914, l’assassinat du prince héritier François-Ferdinand à Sarajevo maque le début du conflit. Par le jeu des alliances, la plupart des pays européens vont entrer dans la guerre.

Le 3 août : l’Allemagne déclare la guerre à la France. Les armées allemandes déferlent sur le nord et l’est de la France. La ville de Reims est prise et les Allemands s’approchent de Paris. Mais leur avancée est stoppée à la bataille de la Marne.

1916-1917, les grandes batailles
1916-1917, les grandes batailles

Durant presque 3 ans, les armées se feront face dans une guerre de positions et les belligérants creusent des tranchées afin de pouvoir s’abriter du feu adverse. C’est surtout autour de Verdun que les combats, en 1916, sont les plus terribles.

Fin 1917, les Américains entrent dans la guerre et apportent leur renfort. C’est de nouveau une guerre de mouvement. Les Allemands perdent du terrain et sont peu à peu repoussés à partir de juillet 1918. La Bulgarie, l’Autriche-Hongrie, la Turquie, leurs alliés ont cessé les combats. La guerre est perdue.

Armistice du 11 novembre 1918

Armistice du 11 novembre 1918 à Rethondes
Armistice du 11 novembre 1918 à Rethondes

L’armistice est signé à Rethondes (environs de Compiègne) entre le Maréchal Foch et Matthias Erzberger, pour l’Allemagne. Ce traité définit la fin des combats sur le front occidental. Il marque la victoire des Alliés et la défaite de l’Allemagne, mais ce n’est pas une capitulation totale. Des négociations vont se poursuivre afin de bâtir la paix.

Traité de Versailles

Des pourparlers commencent mais il n’y a aucun responsable des États vaincus, ni de la Russie qui est devenue bolchévique et qui avait quitté la guerre en 1917. Les négociateurs formulent des exigences très dures à l’égard des vaincus, notamment de l’Allemagne qui considère ce traité comme un diktat qui lui est imposé.

Il est signé le 28 juin 1919 par les 5 puissances victorieuses. Georges Clemenceau représente la France.

Ainsi ce conflit restera comme le plus meurtrier pour notre pays.

F. Jean Ronzon

REPAIRES
28 juin 1914 : Assassinat de Sarajevo
3 août 1914 : Déclaration de guerre de l’Allemagne à la France.
5 sept 1914 : Première bataille de la Marne
21 février 1916 : Début de la bataille de Verdun
1er décembre 1916 : Bataille de la Somme
16 avril 1917 : Offensive du Chemin des Dames
18 juillet 1918 : Deuxième bataille de la Marne
11 novembre 1918 : Signature de l’Armistice
19 juin 1919 : Signature du traité de Versailles.

(Publié dans « Présence Mariste » n°294, janvier 2018)