Toulouse - Montalembert : Ma CHINE à rêves

Le collège lycée Montalembert Notre-Dame accueille une section pour Enfants Intellectuellement Précoces. Ces élèves peuvent faire du chinois. ( Présence Mariste n°247, avril 2006)

Depuis septembre 1999, le collège lycée Montalembert Notre-Dame accueille une section pour Enfants Intellectuellement Précoces. L’équipe pédagogique a choisi de ne pas accélérer leur cursus scolaire mais de répondre à leur demande en proposant des activités spécifiques… En somme leur donner « un peu plus de grain à moudre ! » C’est ainsi qu’ils peuvent faire de l’informatique, du théâtre et du chinois. L’enseignement du chinois se fait dans le cadre académique d’une classe bi-langue en 6e et 5e. Pour accompagner cet apprentissage, notre établissement a décidé de signer un jumelage scolaire avec le lycée Shu Guang de Zigong (province du Sichuan), grâce à l’Alliance Franco-chinoise.

Dépaysement assuré

Du 8 au 22 avril 2005, un groupe composé de quinze collégiens, accompagnés de cinq adultes s’est donc envolé en direction de Pékin.
Dix heures d’avion plus tard, nous voilà dans le train pour un trajet de 27 heures (expérience authentique de contact avec la Chine et les chinois !) qui nous a amenés à Chengdu. Puis, bus jusqu’à Zigong pour la réception d’accueil du lycée Shu Guang (4000 élèves).

M. Wang, président de l’établissement, ses collaborateurs nous attendent. Une grande banderole rouge proclame sur le fronton de l’école : "Bienvenue à la délégation de Montalembert". « Thé, discours, échange de cadeaux, photographies, repas raffiné » une cérémonie un peu protocolaire qui prendra toute sa dimension quelques jours plus tard.

Groupe de collégiens vivant l’amitié franco-chinoise

Accueillis au son de la Marseillaise nous assistons à un beau spectacle présenté par la section artistique du lycée. Puis, les élèves partent dans leur famille d’accueil… dépaysement garanti ! Ensuite les visites s’enchaînent : musée du sel, des dinosaures, grand bouddha de Rongxian… Dernier repas, dernier échange, on se quitte à regret. Des images, des odeurs, des souvenirs… aussi variés que les 150 plats goûtés au cours de notre séjour.

Pékin : passage obligé

Départ pour Beijing (Pékin) : palais d’été de l’empereur, muraille de Chine, temple du grand lama, place Tiananmen, temple du ciel, cité interdite, promenade en pousse-pousse, repas chez l’habitant… "ça le fait" comme disent les ados !
On emmagasine les souvenirs : de la cigale en jade brun, à la robe en soie, en passant par le sabre « époque Ming » avec cette évidente certitude que les plus beaux souvenirs sont ceux que nous emporterons dans nos têtes et dans nos cœurs… et déjà point en nous cette envie irrésistible de revenir.

Le séjour au Sichuan

restera pour tous un moment privilégié. Nous avons eu la chance de voyager avec un juste équilibre entre le « touristique » et « l’humain », de vivre intensément tous nos sens en éveil, ouverts au partage, à la découverte d’une culture et d’un peuple extraordinaires.

Nous attendons maintenant avec impatience la délégation chinoise et M. Zu, au mois de mai 2006. A notre tour nous ferons découvrir notre beau pays aux élèves chinois (dont certains apprennent maintenant le français) et nous leur offrirons un accueil à la hauteur de celui que nous avons reçu. L’amitié franco-chinoise ne sera pas une expression vide de sens.

Martine BENEZET

  • Responsable pédagogique

(Publié dans « Présence Mariste » n°247, avril 2006)