Chemin de fraternité

Une communauté paroissiale

PM 290 logo Toute la vie de relation de Marcellin s’est enrichie de l’Évangile pour devenir une fraternité à l’image du Christ. (Présence Mariste n°290, janvier 2017)

Dans son milieu familial, avec tant de frères et sœurs, Marcellin apprend la fraternité. En ce temps de la révolution, il est entré dès le plus jeune âge dans cette nouvelle vision de fraternité, d’égalité, de liberté. Vivre en frère dans cette nouvelle société entrevue, même dans les premiers moments de fréquentation de l’école ! Comme une fraternité citoyenne. À La Valla, dès son arrivée, il met en œuvre un grand réseau de relations entre les habitants, et la communauté paroissiale prend forme dans la communion réciproque et l’entraide solidaire. L’Église, communauté fraternelle, est en marche.

L'Eglise, communauté fraternelle en marche
L’Eglise, communauté fraternelle en marche

Toute la vie de relation de Marcellin, toute cette fraternité humaine s’est enrichie de l’Évangile pour devenir une fraternité à l’image du Christ ; elle deviendra pour lui une conviction à vivre sa présence dans le monde des hommes.

Ainsi la vie engagée de Marcellin, comme homme, comme prêtre est un déploiement de la fraternité évangélique. Commencer toute chose dans cette optique, rayonner la fraternité. C’est la rencontre des paysans de la Valla ; la rencontre du jeune Montagne ; la rencontre des premiers disciples pour faire d’eux des FRÈRES pour les autres et entre eux bien sûr.
“Rayonner la fraternité dans notre vie, fraternité qui est le résultat de l’unification et de l’intégration de notre être et qui plonge ses racines dans la découverte progressive et aimante de la personne de Jésus” (F. Benito).

F. Maurice Goutagny
(Publié dans « Présence Mariste » n°290, janvier 2017)