Chemin de mission

L’école pour évangéliser

PM 290 logo En fondant son Institut, le Père Champagnat veut procurer aux enfants l’instruction primaire, les instruire des vérités de la foi : il veut aussi leur donner une éducation (Présence Mariste n°290, janvier 2017)

Aimer les enfants pour les éduquer
Aimer les enfants pour les éduquer

La fondation des écoles est née au cœur de l’expérience de Marcellin et de sa propre histoire. « J’ai senti par ces peines infinies que j’avais éprouvées pour apprendre à lire et à écrire l’urgente nécessité de créer une société qui pût donner à moins de frais aux campagnes le bon enseignement… » (Marcellin au Ministre de l’Instruction publique, 1837)

Avant d’arriver à la Valla, Marcellin porte dans son cœur cette intuition profonde de créer des Frères qui pourraient se charger de la classe. La rencontre avec le jeune Montagne impulse la fondation. Il crée d’abord une école pour ses Petits Frères. Il fait venir un maître. En agissant ainsi, il a un double but : l’instituteur était nécessaire, d’abord pour donner l’instruction primaire aux enfants de la paroisse, ensuite pour perfectionner les Frères dans les connaissances qu’ils avaient acquises, et pour les initier à la méthode d’enseignement. L’instituteur vécut en communauté avec les premiers Frères ; il ouvrit son école dans leur maison, et bientôt elle fut pleine d’enfants. Les Frères le secondaient dans l’instruction des élèves, le voyaient opérer, se formaient sur lui, et prenaient sa méthode ; ils recevaient en outre, entre les classes, des leçons particulières sur les diverses parties de l’enseignement.

Mon regard posé sur chaque enfant dit : Je crois en lui
Mon regard posé sur chaque enfant dit : Je crois en lui

Et un jour Marcellin ouvrit l’horizon : « Puisque vous désirez vous livrer à l’instruction chrétienne des enfants, ce qui fait le but de votre vocation et ce que j’approuve fort, je désire que vous consacriez les premiers effets de votre zèle aux enfants les plus ignorants et les plus abandonnés. Ainsi, je vous propose d’aller faire la classe dans les hameaux de la paroisse ».

En fondant son Institut, le Père Champagnat veut procurer aux enfants l’instruction primaire, les instruire des vérités de la foi : il veut aussi leur donner une éducation. « …élever les enfants, c’est-à-dire les instruire de leurs devoirs, leur apprendre à les pratiquer, leur donner l’esprit, les sentiments du christianisme, les habitudes religieuses, les attitudes du chrétien et du bon citoyen ». « Faire connaître et aimer Jésus-Christ, répétait-il sans cesse, voilà la fin de votre vocation, et le but de l’Institut…. »

F. Maurice GOUTAGNY
Un projet mariste d’éducation

Une école mariste est un lieu d’enseignement, de vie et d’évangélisation. Comme école, elle conduit les élèves à « apprendre à connaître, à apprendre à faire, à vivre ensemble, et aussi à apprendre à être ». Comme école catholique, elle est une communauté dans laquelle la foi, l’espérance et l’amour sont vécus et partagés et où les élèves sont progressivement initiés à l’idéal de vie où s’harmonisent foi, culture et vie. Comme école de tradition mariste, elle adopte l’approche éducative de Marcellin Champagnat (Art. 126, MEM).

Cinq valeurs expriment cette tradition :

  • la présence et l’écoute,
  • l’attention aux plus défavorisés,
  • la simplicité,
  • l’esprit de famille,
  • le travail et la créativité.

Ces valeurs, à la fois humanistes et évangéliques, sont pour nous, marquées d’esprit marial. (Vision mariste de l’éducation).

(Publié dans « Présence Mariste » n°290, janvier 2017)