Regards sur nos grands-parents

Les grands-parents tiennent une place importante dans le cœur des enfants. Ils tissent un solide lien familial

Tisser le lien familial

Nous avons eu la joie de partager beaucoup de choses avec nos quatre grands-parents. Deux viennent de nous quitter, mais que de souvenirs remontent à notre mémoire, aujourd’hui âgés de 28, 34 et 38 ans.

Depuis notre enfance, nos grands-parents sont importants car ils tissent le lien familial : vacances, week-end, rassemblements de famille. Ce qui semble plus difficile aujourd’hui après le départ de notre grand-mère maternelle.

Nos grands-parents, nos parents, ont permis ce lien entre différentes générations puisque nous avons connu nos deux arrière grands-mères. Les grands-parents : lien entre les générations

Faire vivre la mémoire

Nos grands-parents étaient toujours disponibles, et lorsqu’on est petit et que nos parents travaillent, c’est très sécurisant. Ils avaient le temps pour nous. Ils nous partageaient leur vie, avec leurs souvenirs. Ils sont la mémoire, l’histoire : la période de la guerre 39-45 qui a été douloureuse pour eux.
Ils nous ont aussi « façonnés », « construits » en nous apprenant « le bien et le mal », ce que l’on pouvait dire, faire, ne pas dire, ne pas faire. Bien avant l’âge du catéchisme, notre grand-mère maternelle, lorsque nous étions en Ardèche, mous emmenait à la messe, nous expliquait ce que nous pouvions comprendre et nous disions la prière du soir avec elle. Elle nous donnait des leçons de morale et nous pouvons dire aujourd’hui que nous nous en rappelons encore ! Mais sans jamais prendre le rôle de nos parents.

Apprendre à vivre ensemble

Notre grand-mère paternelle, ancienne institutrice, nous aidait pour nos devoirs, en expliquant ce qui n’avait pas été compris.

Notre grand-père paternel nous racontait des histoires tirées de son « livre d’or ».
Avec nos grands-parents, nous avons appris le partage des tâches, nous étions nombreux avec les cousins, et pour permettre une vie à plusieurs plus facile, nous partagions les tâches ménagères, pour les garçons comme pour les filles : mettre la table, la débarrasser, faire la vaisselle, passer le balai… mais aussi faire la tarte aux pommes, les bugnes, la purée,…
Avec nos grand-pères, c’était le travail à l’extérieur : le jardin, désherber, arroser, quelques greffes, cueillette des fruits et légumes, la fête des pommes, les villages fleuris,…

Garder le souvenir de bons moments passés ensemble
Garder le souvenir de bons moments passés ensemble


Contribuer à l’équilibre humain Nos grands-parents ont toujours été bons pour nous, en nous respectant tels que nous sommes.
Ils ont contribué à notre équilibre avec leur sagesse, leur disponibilité, leurs conseils…

Aujourd’hui deux sont partis, ils nous manquent. Leur départ a été douloureux pour toute la famille, mais surtout les rencontres avec toute la famille (oncle, tante, cousins, cousines…) deviennent difficiles.

Anne, Béatrice, Matthieu
(paru dans Présence Mariste N° 260, juillet 2009)