Une vie donnée : Frère Alvarus, missionnaire au Rwanda.

La vie toute donnée d’un Frère belge au Rwanda.

Les grandes étapes de sa vie.

Frère Alvarus (Leon Jozef Backx) est né à Wetteren-ten-Ede (Belgique) le 8 mars 1922.
En 1946, à l’âge de 24 ans, il part comme missionnaire au Congo (actuelle RDC).
En 1952, avec quelques autres Frères, il fonde la mission mariste au Rwanda, à Byimana. Il est resté dans ce pays jusqu’à sa mort, le 4 avril 2005, à l’âge de 83 ans.

Un éducateur mariste.

Tous ceux qui ont connu Frère Alvarus ont trouvé en lui un apôtre infatigable qui prêchait à la fois par la parole et par l’exemple.
Il était doté d’une bonne santé qu’il entretenait par le sport quand il était jeune. Grâce à une bonne discipline de vie, il a pu surmonter les tensions qui pourtant ne manquèrent pas au Rwanda, lors des crises de 60, 70 et 90, où travailler dans les écoles n’était pas de tout repos.

Ses anciens élèves et tous ceux qui ont travaillé avec lui le connaissaient comme un Frère fidèle à la pédagogie léguée par Marcellin Champagnat, fondateur des Frères maristes : la pédagogie de la PRESENCE. Une présence aimante, attentive aux besoins de chacun et surtout aux élèves plus difficiles et ceux plus faibles en classe.
Autant qu’il dépendait de lui, les élèves devaient être disciplinés et réussir. Cependant son objectif était avant tout de former de bons citoyens et de bons chrétiens.
Ses anciens élèves se retrouvent aujourd’hui dans les milieux universitaires, politiques ou religieux. Et il peut, en général, en être fier !

L’homme de prière.

Même s’il est difficile de parler de la vie spirituelle de quelqu’un, sa régularité et sa fidélité à la prière personnelle et communautaire étaient évidentes.
C’était un homme de prière et, vu sa capacité de discernement, de nombreuses personnes allaient chez lui pour puiser à sa sagesse ; et il n’était pas avare en conseils, alors que, par nature, il parlait peu.

Grain de blé jeté en terre du Rwanda.

Frère Alvarus a tellement aimé l’Eglise et la jeunesse du Rwanda qu’il a choisi de rester dans ce pays jusqu’au bout et d’y être enterré.
Les jours précédant son inhumation n’ont été qu’une longue veillée de prière où se sont relayés les religieux, les religieuses, particulièrement les Sœurs maristes (SMSM).
Ses amis sont venus très nombreux lui dire un au-revoir dans la chapelle de l’école de Save, où son corps était exposé.

Dernier hommage, lors de l’inhumation.

A Save, quatorze prêtres ont concélébré la messe des funérailles.
A côté des Frères maristes et des Sœurs maristes, participaient de nombreux religieux, religieuses, anciens élèves, et des ouvriers de Byimana et de Save qui avaient bien connu Frère Alvarus.
Au cimetière des Frères, dans la propriété du noviciat, à Save, plusieurs ont souhaité prendre la parole.
- Monsieur Gakinahe, professeur à l’université nationale, a parlé au nom des anciens élèves. Il a souligné l’amour que le Frère avait pour sa vocation et pour les jeunes.
- Ce fut ensuite Monsieur Jean Damascène Ntawukuriryayo, ministre de la santé. Il s’est adressé directement au Frère en l’appelant : « Notre Frère Directeur, notre éducateur, notre ami », contenant difficilement son émotion en évoquant son ami personnel et celui de sa famille.
- Les ouvriers de Byimana et les professeurs de Bukomero auraient voulu exprimer leur reconnaissance, eux aussi , mais il ne fallait pas trop prolonger la cérémonie.

Hommmage en Belgique.

Le 16 avril, dans son village natal, a eu lieu également une célébration eucharistique, rassemblant la famille du Frère Alvarus, ses amis et de nombreux Frères maristes.

« Il revient à tous ceux qui ont connu Frère Alvarus d’imiter sa disponibilité et affabilité dans les relations, de ne parler que pour réconforter son interlocuteur ».
Que ces mots concluant l’éloge funèbre prononcé par Frère Eugène Kabanguka, provincial, continuent à faire vivre en chacun la mémoire de ce Frère.

Frère Michel MOREL,
d’après des notes du Frère Provincial


(Publié dans « Présence Mariste » n°244, juillet 2005)

Dans la même rubrique...

Mots-clés

Articles liés

Participez à la vie du site !