Les élèves de Sainte-Marie soutiennent deux fillettes et leurs familles dans leur combat contre la maladie

Logo du n°281 Au collège Sainte-Marie à Chagny (Saône-et-Loire), tous les ans, les élèves et l’équipe éducative mettent en œuvre des projets solidaires. Deux exemples. (Présence Mariste n°281, octobre 2014)

Au collège Sainte-Marie à Chagny (71 - Saône-et-Loire), les élèves et l’équipe éducative ont à cœur d’être attentifs aux difficultés que rencontrent les personnes qui les entourent. Tous les ans, en fonction de l’actualité, des projets solidaires voient le jour. Deux exemples parmi bien d’autres.

Après Fukushima

L'arbre de vie
L’arbre de vie

En 2010-2011, l’ensemble scolaire s’est mobilisé suite à la catastrophe nucléaire de Fukushima autour de deux mamans d’élèves, Kumiko et Maiko, originaires de Tokyo et Osaka. Ces Japonaises faisaient part aux élèves au jour le jour des difficultés et besoins des habitants de leur patrie, informations qu’elles tenaient de leurs familles restées sur place.
Des ateliers de fabrication d’origamis et de calligraphie ont vu le jour dans les classes pour être « vendus ». Les dons et bénéfices des ventes du foyer socio-éducatif ainsi que ceux engendrés par le bol de riz ont été reversés à l’ambassade du Japon.

Les collégiens ont mis en place au CDI une exposition documentaire traitant des thèmes : Japon et tsunami, catastrophe nucléaire, besoins urgents et vitaux. Les élèves ont découvert un autre pays, une autre culture mais pas seulement. En confrontant le témoignage de ces deux mères de famille avec les informations données par la presse, ils ont été amenés à s’interroger souvent et à développer leur esprit critique. Pour notre communauté éducative, il était important d’accompagner ces deux mères de famille, de les soutenir dans leurs actions pour venir en aide à leur famille et contribuer à la reconstruction de leur pays.

Action écologique et solidaire

En 2013-2014, l’établissement se mobilise pour aider deux fillettes souffrant de maladies rares. Les élèves de 4e menant une réflexion lors de leurs temps pastoraux sur le thème de l’engagement ont voulu faire coup double : mener une action écologique et solidaire.
Ils avaient à cœur d’œuvrer à la préservation de notre environnement naturel mais tenaient surtout à être utiles à leur prochain.

« Monsieur Bouchon 71 »
« Monsieur Bouchon 71 »

Ils se sont engagés à récolter des bouchons pour "Monsieur Bouchon 71". Cette association a pour vocation d’aider des enfants du département souffrant de maladies génétiques rares et nécessitant des soins coûteux. Leur choix s’est porté sur deux petites filles nommées Clara et Mathilde. En plus de cette collecte, lors du temps du carême, d’autres actions ont été mises en place par les élèves comme le traditionnel cross solidaire et l’opération « bol de riz ».

Dans cette action de solidarité, les élèves se sont investis pleinement. Chacun a eu un rôle précis à jouer (rédacteur, collecteur, graphiste, chargé de presse, ambassadeur…). Ils ont réalisé les tâches de A à Z.

À Sainte-Marie, fidèles à Saint-Marcellin Champagnat, nous essayons de transmettre l’idée qu’apporter son aide aux plus démunis est source de joie.

Nathalie Broux, documentaliste
Qui sont Mathilde et Clara
Mathilde
Mathilde

Clara a 5 ans.
Elle n’a pas conscience de ses membres, ne parle pas. Elle est scolarisée en maternelle en école classique pour l’instant. Elle marchera certainement un jour. Elle va avoir trois semaines de soins en institut spécialisé en Espagne. (Coûtent : 8 000 €). Grâce à la générosité, ce stage est déjà financé.

Mathilde a 6 ans.
Elle ne parle pas, ne marche pas. Il n’y a pas de diagnostic de maladie orpheline. Elle est scolarisée en école spécialisée.

(Publié dans « Présence Mariste » n°281, octobre 2014)