Rencontre de Taizé à Paris

La Communauté des Frères Maristes de la rue Dareau à Paris accueille de jeunes Catalans et de jeunes Italiens. (« Présence Mariste » n°235, avril 2003)

Les médias ont largement fait écho à la XIVe Rencontre Européenne organisée par la Communauté de Taizé à Paris. Se trouver mêlés à la longue préparation de cette rencontre et pouvoir observer les choses de près, c’est l’expérience vécue par les Frères de la rue Dareau à Paris.

Comme vous pouvez le supposer, les Frères de Taizé se sont beaucoup investis dans la préparation de ces journées qui ont marqué les derniers jours de décembre 2002. Plus d’un mois avant, nous avons reçu la visite de Frère Bruno, originaire de Suisse. Il connaissait notre maison depuis 1993, avant qu’il ne devienne membre de cette communauté.

Toutes les paroisses parisiennes ont été mises à contribution. Celle de Saint-Dominique, proche de notre maison, comme beaucoup d’autres, avait créé un comité d’accueil. Chaque dimanche depuis le mois de novembre 2002, à la fin de la messe, on voyait s’avancer vers le micro un nouvel intervenant appelant les paroissiens à se mobiliser. Il était fait appel aux familles en priorité. Les communautés religieuses comme la nôtre ont fourni un appoint pour atteindre les objectifs ambitieux : plusieurs centaines de jeunes uniquement pour notre paroisse. Que fallait-il prévoir ? « Deux mètres carrés au chaud » par jeune, un petit déjeuner et un repas festif pour le premier janvier 2003.

Les jeunes accueillis à la rue Dareau.

Notre communauté fut contactée directement par un groupe d’une dizaine de jeunes venant de Catalogne. C’est le Père Xavier Lay, vicaire de notre paroisse, qui nous les présenta le soir du 28 décembre 2002. Ils étaient 9, ces Catalans accompagnés d’un Frère de cette province. Un Egyptien s’était joint à eux venant lui aussi de Catalogne. Un peu plus tard, ce fut un groupe de 5 Italiens que la paroisse nous demanda d’accueillir. La paroisse a finalement trouvé de la place pour 150 jeunes environ.

Nous fûmes particulièrement bien impressionnés par le sérieux du groupe de Catalogne. Dès le matin, les participants étaient invités à se regrouper à l’église paroissiale pour un temps de prière. Notre messe du dimanche, le 29 décembre 2002, fut animée par les jeunes. Mais l’essentiel des activités de la journée, y compris les repas, se passaient au Parc des Expositions, Porte de Versailles. Les Frères de notre communauté qui s’y rendirent - un peu en curieux - en revinrent impressionnés par l’ambiance qui y régnait.

Groupe de réflexion.

La Rencontre se terminait au soir du 31 décembre 2002, et le Ier janvier 2003 fut réservé à la fête. Pour le repas du 1er de l’An, nous avions disposé les tables dans le grand hall à l’entrée de notre maison. L’ambiance fut chaleureuse pour la vingtaine de convives, agrémentée par les chants de Noël en Catalan accompagnés à l’accordéon.

Une belle expérience à vivre, un visage d’Eglise intéressant à découvrir ! Comme le disait une jeune citée par une journaliste du Figaro : "Rien n’est fait ici pour s’installer douillettement, on s’assoit à même le sol, on dort par terre et, dans 4 jours, on remballe tout pour rentrer chez soi. Quant aux échanges par petits groupes, ils invitent à l’engagement, à la responsabilité. Des gens communiquent une espérance, là où on pourrait se résigner".

Frère Bernard MEHA

(Publié dans « Présence Mariste » n°235, avril 2003)