La mission éducative à l’heure européenne

La rencontre des chefs d’établissement, des animateurs en pastorale et des professeurs de langues. (« Présence Mariste » n°252, juillet 2007)

Depuis la restructuration des Provinces dans l’Institut, la Province de l’Hermitage est présente, depuis 2003 dans six pays : Espagne (Catalogne), Hongrie, Grèce, Suisse, Algérie et France.
A partir de cette date, nous avons donc été amenés à travailler ensemble et ceci est particulièrement vrai pour ce qui concerne la mission éducative. Ainsi, en 2007, ce ne sont pas moins de quatre rencontres qui donnent l’occasion de ces échanges.

Tout d’abord, début janvier 2007, une centaine de personnes se sont retrouvées pour l’Assemblée Provinciale dans une réflexion dont vous avez eu par ailleurs un écho dans cette revue (voir n° 251).

Les Chefs d’établissement

Les 18 et 19 janvier 2007, les responsables des différents établissements scolaires se rencontraient à N. D. de l’Hermitage : 1 de Hongrie, 2 de Grèce, une dizaine de Catalogne et une vingtaine de France.

L’ensemble des chefs d’établissement à N.D. de l’Hermitage

Ceux de « l’étranger » avaient pris le temps de visiter l’un des établissements français pour y découvrir le fonctionnement particulier du système éducatif français et pour faire la connaissance concrète de quelques réalités locales.

L’an dernier, une rencontre analogue avait eu lieu en Catalogne. Pendant deux jours, les échanges ont donc porté sur les axes prioritaires que se donne la Province pour les trois ans à venir :

  • mieux identifier chacun de nos établissements maristes à travers un projet pastoral clair,
  • accentuer la formation spécifique de nos collaborateurs,
  • pratiquer l’innovation dans l’apprentissage des langues en s’appuyant sur les directives du Conseil de l’Europe.

Les Animateurs en Pastorale

Au mois de mars 2007, c’était au tour des Animateurs en Pastorale de vivre une telle rencontre. Bien sûr, pour eux, l’accent était mis sur la première priorité.
Après une conférence du Frère Ramon RUBIES sur les défis de l’évangélisation des jeunes dans le contexte d’aujourd’hui, les participants ont été invités à préparer, pour chaque établissement, un Plan Pastoral qui prenne en compte les mêmes éléments principaux, que l’on soit en Catalogne, en Grèce ou ailleurs.
Là encore, les délégations étrangères avaient pu bénéficier d’une visite spécifique dans quelques établissements de France. Aux dires des participants, les échanges ont été fructueux.

Les professeurs de langues

Pour la réalisation de la troisième priorité, c’est au mois de novembre 2007 qu’aura lieu une rencontre des professeurs de langues. Il s’agira de partager l’expérience de chacun dans la mise en place du cadre européen de l’apprentissage des langues.

Prévue spécialement pour les professeurs des établissements français, cette rencontre accueillera aussi une petite délégation des autres pays pour qu’ils y apportent leur savoir-faire dans ce domaine.

Ces échanges structurés entre établissements de différents pays n’en sont qu’à leur début. Mais les participants sont prêts à témoigner de l’intérêt de ces rencontres : découvrir des réalités différentes, se connaître dans nos particularités et nos richesses, s’enrichir des expériences des autres… Tout cela vaut bien la peine de dépasser la difficulté que représente l’appartenance à quatre langues différentes !

Frère André THIZY

(Publié dans « Présence Mariste » n°252, juillet 2007)