Pères maristes : une province d’Europe

Pour être plus étroitement unis et travailler de manière plus créative. (« Présence Mariste » n° 257, octobre 2008)

Il y a aujourd’hui un peu plus de mille Pères maristes dans le monde, et nous sommes environ 300 dans cette partie du monde – l’Europe – où nous sommes nés, d’où nous sommes partis dès 1836 pour fonder l’Église dans les îles d’Océanie et où nous nous retrouvons maintenant, moins nombreux que dans les années soixante et plus âgés que dans les autres continents où nous sommes présents.

Il y a plus de quarante ans qu’est née la Communauté européenne qui rassemblait les six états fondateurs. Elle est devenue l’Union européenne composée maintenant de 27 états – de l’Irlande à l’Estonie, de la Suède à la Grèce et à Malte. Les étudiants, les entreprises et les touristes ne connaissent plus les frontières qui séparent encore les états et une forte majorité de ces états compte désormais en euros.

La célébration eucharistique à Fourvière
La célébration eucharistique à Fourvière

Former un groupe uni dans une Europe où les défis sont les mêmes et les échanges de personnes nombreux, réunir un corps suffisamment important pour pouvoir soutenir une mission mariste dans des lieux où les forces doivent être rassemblées, c’est ce qui a justifié la réunion de nos sept petites « provinces » nationales (Allemagne, France, Espagne, Italie, Grande-Bretagne, Irlande, Pays-Bas) en une seule province d’Europe dont les nations sont maintenant des « régions ».

Après des rencontres préparatoires, des retraites communes et un important travail soutenu par notre supérieur général, Jan Hulshof, c’est en mars 2007 qu’est publiée la déclaration d’Emmaüs (du nom du centre, proche de Dublin, où les supérieurs majeurs étaient réunis) dont voici quelques extraits :

Nous, Pères maristes d’Europe…
rassemblons nos ressources limitées dans un nouveau corps apostolique,
une communion plus riche pour la mission.

… En tant que province d’Europe,
nous souhaitons contribuer, à la manière de Marie,
à insuffler l’esprit de Jésus dans le cœur des personnes qui luttent
pour l’unité, la justice et la compassion.

Père John Hannan, nouveau provincial
Père John Hannan, nouveau provincial

Et le dimanche 1er juin 2008, jour de naissance de la province d’Europe, une messe solennelle était célébrée par le supérieur général en la basilique Notre-Dame de Fourvière où en 1816 les premiers aspirants maristes manifestaient leur « intention sincère et notre ferme volonté de nous consacrer, dès qu’il sera possible, à former la très pieuse congrégation des Maristes ».

Le Père John Hannan, Irlandais, premier supérieur de la nouvelle province, rappelait dans son homélie que, pour notre fondateur, Jean-Claude Colin, la tâche première des maristes comme celle de tous les baptisés est de connaître et d’aimer Dieu. Il ajoutait que les Maristes sont appelés à exprimer cet amour dans le service des autres : les croyants agissent. Les cinquante Pères maristes présents, venus de sept pays différents pour représenter les 300 maristes de la nouvelle province, s’engageaient alors, devant les Frères, les Sœurs et les nombreux laïcs maristes qui remplissaient la basilique :

Les responsables des régions
Les responsables des régions

Nous, Pères maristes d’Europe,
répondons à l’appel de Jésus pour vivre et annoncer son Évangile
sous le nom et l’inspiration de Marie.
Pour être plus étroitement unis, travailler de manière plus créative
et agir en plus grande solidarité,
nous formons une unique province.

Père Bernard BOISSEAU S. M. _ (paru dans Présence Mariste N° 257, octobre 2008)