Paris : le « Forum 104 »

La maison sise au 104 rue Vaugirard à Paris est un lieu de grande vitalité. ("Présence Mariste n° 245 octobre 2005

Un lieu de rencontre

Le paysage culturel et spirituel contemporain est incroyablement éclaté ! Les langues se croisent, la France a des accents colorés qui disent des cultures et des traditions multiples.
Les images de Dieu se perdent, évoluent ou s’enkystent. Dans ce contexte le Forum 104 s’intéresse aux hommes et aux femmes de notre société qui
- ont abandonné pour diverses raisons le sein de l’Eglise traditionnelle,
- viennent de religions voisines ou lointaines,
- ou encore vivent sans religion tout en étant intéressés par la question de la transcendance, la question de l’ultime, la question de l’éternité.

Forum 104 : le panneau de la ville de Paris

Ces personnes sont nombreuses à Paris. Elles ont trouvé des communautés pour partager leurs questions existentielles. Elles ont « un cœur métisse » où se mélangent les traditions judéo-chrétiennes et asiatiques, où se rencontrent les religions des ancêtres et les quêtes « mystiques ». Elles regrettent souvent de ne pas se sentir reconnues dans leur recherche ou simplement accueillies. Ces nombreuses personnes connaissent, d’une certaine manière, les difficultés d’intégration des métisses…

Une équipe d’animation

L’équipe qui anime « le Forum », cette grande maison du 104 rue de Vaugirard, est convaincue que « nous avons tant de choses à nous dire » et que nos échanges sont une richesse. L’équipe fait face aux questions que soulève le métissage spirituel et religieux refusant l’attitude de protection qui serait du côté de la pureté de la race, de la pureté de la tradition, de la pureté de la religion… Le Forum veut vivre dans le réel de la cité, à l’écoute des questions d’ordre spirituel telles qu’elles sont posées aujourd’hui.

Dans cette maison se côtoient des chrétiens, des bouddhistes, des hindouistes, des musulmans, des personnes intéressées par des pratiques spirituelles ancestrales comme le chamanisme et des personnes inscrites dans des religions laïques.

Ce qui réunit ces personnes est le désir d’absolu, l’exigence de la quête, le besoin d’expérience et l’acceptation d’ouverture aux autres.
Cette ouverture n’est pas suffisante et le Forum essaie de créer des occasions de réflexions partagées, de débats, de temps de prière et de rencontres conviviales.
Ce projet se développe pas à pas, porté par une équipe de chrétiens aux compétences diverses, salariés ou bénévoles, religieux ou laïcs.

Le Forum 104 : un lieu de rencontres.
C’est au Forum 104 que se réunissent chaque année les « Maristes »
de la Région Parisienne à l’occasion de la Fête du Saint Nom de Marie.

Un projet porté par la congrégation des Pères Maristes

Ce projet est délicat car les mots pour dire notre « intime conviction », pour parler de notre vie spirituelle sont difficiles à formuler. Cela peut paraître incroyable, mais il est plus courant aujourd’hui de parler de sexualité que de la relation de l’homme à son Dieu. La question de Dieu est abordée avec une grande pudeur. Il y est question de notre vie « intime ». A ce niveau la parole ne peut se partager que dans un climat de confiance. Nous devons donc être garants d’un cadre sain où le respect de la pensée de chacun est prioritaire et le prosélytisme pas de mise.

Ce projet porté par la congrégation des Pères Maristes et de nombreux laïcs se développe lentement mais sûrement… Les rencontres qui permettent aux identités de se préciser, sont nombreuses. Elles offrent des repères solides qui permettent de relire notre vie spirituelle et de revisiter nos racines religieuses. Nous nous interpellons mutuellement remettant en question les aspects « passifs » de notre foi.

Aujourd’hui les bouddhistes ne viennent pas seulement d’Asie, les musulmans des pays arabes, des chamanes d’Amérique. Aujourd’hui les occidentaux empruntent des voies de « salut » ouvertes par des « sages » des cinq continents et le Forum essaie de dresser des tables à tous ces chercheurs pour partager le sel et le pain, pour favoriser l’écoute et la parole, pour permettre une reconnaissance mutuelle et une vie partagée.

Notre équipe est convaincue que ce foisonnement religieux et spirituel est une chance pour notre société, notre Eglise et pour nous-mêmes Chrétiens.
Les vingt années de vie du Forum 104, partagées avec de multiples associations aux recherches spirituelles, nous apportent la preuve qu’il ne s’agit pas d’une mode de société mais bien d’un mouvement de fond. Il s’enracine en Europe avec des adhérents fidèles et engagés dans ces groupes qui offrent un enseignement et des pratiques les aidant à vivre et à s’ouvrir à la transcendance… à Dieu.

Cette abondance spirituelle interpelle notre Eglise qui a sans doute à repenser ce qu’elle transmet d’elle-même et à évaluer ses propositions par rapport aux besoins de nos contemporains.

Mais nous-mêmes que pensons-nous de ces multiples chemins ?

Quelles sont nos peurs devant les différentes formes que prend la quête existentielle de l’homme ?
De quelle vérité voulons-nous l’Eglise Catholique porteuse ou garante ?
Comment vivons-nous notre vulnérabilité ?
Comment ressentons-nous la Joie qui rayonne en d’autres croyants ?

Ces questions sont les nôtres.
Elles favorisent des échanges fructueux qui nous :
- font découvrir les trésors inconnus d’autres traditions qui souvent éclairent la nôtre,
- donnent l’occasion d’expérimenter des pratiques enrichissant notre façon de prier : jeûne, marche, méditations…
- nous obligent à nommer plus clairement nos identités, à sortir de la langue de bois, à nous parler avec simplicité.

Tous ces échanges n’apportent bien sûr que des réponses partielles, mais nous sommes heureux de nous nourrir de celles de ces hommes et de ces femmes qui régulièrement viennent réfléchir avec nous. Ainsi comprenons-nous mieux les repères de chacun et partageons-nous ces balises qui nous permettront de participer à la construction du monde spirituel de demain.

Le Forum est un de ces lieux d’apprentissage du « faire ensemble » qui permet de nous nous regarder, de nous parler en « frères » et de grandir en humanité.

Marie-Françoise DE BILLY,
Directrice du Forum104

Publié dans "Présence Mariste n° 245 (octobre 2005)