Avec Marie au Puy-en-Velay

Jubilé 2005 : de nombreux pèlerins ont fait la démarche jubilaire y compris des responsables de la société européenne.

Avec le jubilé 2005, nous avons tous été vraiment les témoins d’une grande conversion et mutation spirituelle et nous devons en remercier sincèrement le Seigneur qui ne peut et ne sait que nous faire des dons de valeur, le premier ayant été de nous donner sa Mère, la Vierge Marie.

Le jubilé du Puy qui est célébré lorsque la fête de l’Annonciation coïncide avec le Vendredi Saint, a duré cent quarante cinq jours du 25 mars au 15 août 2005.
Ce trentième Jubilé s’est déroulé pendant une année eucharistique. Il a vu des multitudes de gens d’origines et classes différentes se recueillir auprès de Marie, sans doute par besoin de changement, de conversion de recommencement.
Marie nous rappelle sans cesse que son Fils est Amour, Pardon, Réconciliation, et qu’Il nous parle sans cesse puisqu’Il est aussi le Verbe de Dieu.

Démarche jubilaire.

De nombreux pèlerins ont fait la démarche jubilaire, des petits enfants aux groupes du troisième âge, en passant par de multiples formations et corporations comme les militaires, les malades, les religieux et missionnaires, des prêtres et évêques avec la présence par exemple de Mgr LOBO, évêque de Baruipur en Inde, ou Mgr Fortunato BALDELLI, nonce apostolique en France.

Ensemble, se mettre sous la protection de N.D. du Puy.

Un évènement jubilaire qui a aussi beaucoup marqué fut le pèlerinage européen aux pieds de Marie, avec la participation de responsables de la société européenne qui, comme de nombreux pèlerins de Saint Jacques de Compostelle, nous ont rappelé que l’Europe est depuis longtemps le cœur et la vie de chaque individu des divers pays de notre continent.

La grâce du pardon.

Les prêtres du diocèse du Puy ont pu se rendre compte concrètement, par le nombre important de sacrements du pardon auxquels ils ont participé, que le peuple de Dieu qui marche souvent sur des chemins d’égarement, sait aussi prendre conscience de son péché et laisser Dieu venir les visiter, les convertir, leur donner un nouvel élan dans la foi pour la transmettre, la vivre toujours plus personnellement et collectivement sous la bonne protection de Marie qui, au Puy, dans sa belle cathédrale, était là pour accueillir et montrer son Fils comme modèle parfait à suivre. Le jubilé a donc aussi été une occasion de nouvelle évangélisation pour tous et spécialement pour la jeunesse.

Marie réconforte.

Comment ne pas évoquer, qu’au cinquième siècle, sous l’inspiration de Marie, une personne souffrant de fièvre s’allonge sur une pierre aujourd’hui dite "pierre des fièvres" et conservée à la cathédrale, pour supplier Marie de la guérir, ce qui fut fait et explique la construction d’une cathédrale ?
Là, depuis très longtemps, d’innombrables pèlerins ont été consolés et réconfortés par Marie qui est quotidiennement priée au Puy, en toute confiance et espérance, dans ce lieu choisi pour célébrer sa maternité divine.

Oui, ce jubilé nous a redit que la Vierge a centré toute sa vie sur son Fils et qu’elle a accepté malgré les souffrances et les douleurs de faire avec Lui la Volonté du Père, d’accomplir sa mission auprès des hommes de la terre, dans le silence et la discrétion totale.

Elle nous tourne vers nos frères.

Avec tous les nombreux bénévoles qui ont donné leur temps pour accueillir les milliers de pèlerins du jubilé 2005, nous avons repris conscience qu’avec Marie notre vie doit être donnée aux autres, pour accompagner, écouter, aider, accepter parfois des drames ou des situations difficiles et douloureuses, savoir dire OUI, pour faire la volonté divine.

Ce jubilé nous a été donné pour vivre la ou les conversions personnellement et aussi en Eglise, pour nous réconcilier tous et chacun avec les autres et nous-mêmes, si c’est utile.

Témoignages recueillis par Marie Françoise POUGHON
auprès de bénévoles et responsables du Jubilé 2005.

(Publié dans « Présence Mariste » n°246, janvier 2006)