Les mouvements de jeunes en R.C.A.

Responsable de la Fédération JEC de Bangui, Fr Adrien MERCIER fait une présentation des divers mouvements d’Action Catholique en RCA. (Présence Mariste n°160, juillet 1984)

Frère Adrien MERCIER a prononcé ses voeux définitifs le 23 décembre dernier, à Bangui, au cours d’une belle liturgie, à l’africaine. Responsable de la Fédération JEC de Bangui, il a pu, en tant qu’observateur, participer à la session panafricaine de ce mouvement tenue à Bruxelles en 1982. Il fait une présentation des divers mouvements d’Action Catholique en RCA.

Retour Sommaire

La JEC en Centrafrique

Elle a vu le jour en 1957. Elle est constituée aujourd’hui d’environ 80 équipes de base dont plus de 30 à Bangui. Chaque équipe comprend une dizaine de membres. Les activités sont cordonnées par le Bureau National, élu pour 2 ans, et des bureaux fédéraux. Chaque année, un Conseil National fait un bilan et met sur pied la campagne d’année. Celle-ci s’inscrit dans l’option du mouvement pour les pauvres, en accentuant un aspect : en 83-84, le thème est : Libérons-nous de l’injustice et construisons la justice. En 82-83 : La jeunesse face à la violence pour une Eglise libératrice du peuple.

Fr Adrien Mercier, à droite sur la photo
Fr Adrien Mercier, à droite sur la photo

Les équipes se réunissent ordinairement une fois par semaine. La réflexion se fait selon la devise de l’Action Catholique : Voir - Juger -Agir. Grâce aux journées de formation et aux efforts qu’ils font dans leur équipe, les jeunes découvrent peu à peu les exigences de l’Evangile dans leur vie quotidienne. Ces progrès se manifestent tout particulièrement lors des rencontres, récollections, veillées, camps…

Au terme de 2 ans de travail dans le mouvement, j’observe que des jeunes, quelques-uns au moins, apprennent à réfléchir en équipes, à organiser des rencontres, à s’exprimer en public, à observer ce qui se passe autour d’eux, à entreprendre des actions. Ils découvrent aussi la Bible et que l’on ne peut vivre en chrétien si l’on reste passif.

Retour Sommaire

Autres mouvements d’Eglise pour les jeunes en RCA

Retour Sommaire

A.C.E.

appelée ici encore « Cœurs Vaillants-Ames Vaillantes ». Elle regroupe près de 4 000 enfants dans tout le pays ; implantée surtout dans les petits centres et les villes.

Retour Sommaire

J.A.C./F.

Il existe en RCA environ 65 équipes JAC d’une douzaine de membres chacune et 35 équipes féminines, réparties de façon très inégale dans 5 ou 6 diocèses. Dans les deux branches, on privilégie les actions permettant l’apprentissage de la vie, du travail ensemble, développant l’esprit de solidarité.

Dans leurs activités, la J.A.C. et la J.A.C.F. veulent tenir compte des organismes existants. Ainsi la R.C.A., depuis 1962, le service de l’Animation Rurale né de la volonté de l’Eglise Catholique de s’engager plus au service du développement du pays. L’animation rurale est un organisme privé. Thèmes de l’année 83-84 pour la J.A.C. : Agriculteur, construis ton avenir et Ensemble, ouvrons les yeux.

Retour Sommaire

Légion de Marie.

Mouvement très florissant dans tout le pays. S’il est très structuré, chaque paroisse est relativement autonome quant aux orientations. Une réunion par semaine pour prier. On y décide d’actions telles que l’aide à des personnes démunies, le soutien à des chrétiens s’éloignant de l’Eglise, l’animation de veillées mortuaires…

Retour Sommaire

Scouts-Guides

Plusieurs branches existent : national, catholique, protestant… Mais le mouvement dans son ensemble subit une certaine main-mise de l’Etat. En réaction contre cette tendance, des groupes naissent ici où là se gardant bien de l’appellation « scout »…

Retour Sommaire

J.O.C.

Pas d’existence pour le moment. Mais l’archevêque de Bangui, Mgr N’Dayen, a fait venir un prêtre Fidei Donum pour regrouper des jeunes au travail ou au chômage.

Retour Sommaire

Chorales des paroisses

De très nombreux jeunes s’y retrouvent stimulant ainsi la recherche de nouveaux chants et d’accompagnement par la danse.

Retour Sommaire

Conclusion

La R.C.A. est un pays enclavé qui figure sur la liste des Pays les Moins Avancés (PMA). Les difficultés économiques qui entraînent des désordres dans tous les domaines, pèsent sur la majorité des familles et les jeunes les plus touchés manifestent leur découragement.

Le vol, la drogue, la délinquance, l’alcoolisme et même quelquefois le suicide en sont des manifestations évidentes. Dans une telle situation, il est nécessaire de mobiliser toutes les énergies Heureusement, les chrétiens ne sont pas en reste dans ce combat.

Les Mouvements d’Action Catholique sont actifs, même s’ils ne sont pas la préoccupation prioritaire de l’Eglise. Leurs publications sont les seules revues, conçues en RCA, à circuler à travers tout le pays. Tatara en est un exemple frappant. Mais il y a encore beaucoup ; faire pour que la vie chrétienne ne soit pas limitée aux seuls lieux de culte.

Frère Adrien MERCIER
Communauté de Bangui
(Publié dans Présence Mariste n°160, juillet 1984)

Retour Sommaire

Vos témoignages