n° 298 Créer l’avenir dans la joie

Frédéric Lenoir écrit dans l’avant-propos de son livre : « La joie porte en elle une puissance qui nous bouscule, nous envahit, nous fait goûter à la plénitude. La joie est une affirmation de la vie. Manifestation de notre puissance vitale, elle est le moyen que nous avons de toucher cette force d’exister, de la goûter. Rien ne nous rend plus vivant que l’expérience de la joie ».

La maison de N. D. de l’Hermitage accueille régulièrement la LPO pour des sessions. Présence Mariste leur donne la parole pour encourager leur action de protection de la nature.

Le monde va mal ! Et médias et politiques en rajoutent à qui mieux mieux ! Quels que soient les heures ou les jours, smartphones, télés et journaux nous assènent que nous allons à toute allure dans un mur dont on ne sait rien de ce qu’il y aura derrière ! (...)

PM 298 logo

La quête du bonheur est aussi celle de François et de ses frères : déterminer ce qu’est la vraie joie est une recherche, un chemin, un déplacement. (Présence Mariste n°298, janvier 2019)

PM 298 logo

Le Pape insiste sur cet aspect fondamental : les Apôtres, témoins de la joie de l’Évangile, puisent leur dynamisme dans la personnalisation de la Parole de Dieu (Présence Mariste n°298, janvier 2019)

PM 298 logo

La joie est la qualité essentielle du bon éducateur, sinon du Frère appelé à la sainteté. La joie se retrouve dans le retour à la fraîcheur de l’Évangile. (Présence Mariste n°298, janvier 2019)

PM 298 logo

Pour Teilhard de Chardin, l’histoire de l’univers est une montée de la complexité et de la conscience. Cette adaptation croissante atteste la montée d’un psychisme, jusqu’à la conscience elle-même. (Présence Mariste n°298, janvier 2019)

PM 298 logo

« La résilience c’est bâtir sa confiance en soi, avoir des buts clairs, être flexible face aux changements, avoir une pratique spirituelle méditative, faire le bien autour de soi, essayer d’être reconnaissant" (Présence Mariste n°298, janvier 2019)

PM 298 logo

Chacun est unique, et dans son cerveau, et dans son cœur. C’est notre environnement affectif qui va rester primordial. Notre force intérieure va accueillir l’événement, va s’édifier, se laisser détruire ou bien réagir. (Présence Mariste n°298, janvier 2019)

Le monde va mal ! Et médias et politiques en rajoutent à qui mieux mieux ! Quels que soient les heures ou les jours, smartphones, télés et journaux nous assènent que nous allons à toute allure dans un mur dont on ne sait rien de ce qu’il y aura derrière ! Et pourtant, nous chrétiens, et bien (...)

Revenir en haut