Frères Maristes à Madagascar

Un aperçu sur les activités des Frères et une réflexion sur leur mission actuelle. (« Présence Mariste » n°236, juillet 2003)

Des Frères Maristes français sont arrivés dans la grande île au mois de septembre 1912.

Voici un aperçu de nos activités et une réflexion sur notre mission actuelle.

Les écoles

La population malgache est jeune. Malgré des classes de 50 élèves et plus, beaucoup d’enfants ne sont pas scolarisés. Les Frères, pour leur part, dirigent 7 écoles primaires et secondaires.
Chaque école est sous la responsabilité de trois ou quatre Frères, aidés par de nombreux laïcs. Habituellement chaque cours commence ou se termine par une prière et deux heures de catéchèse par semaine sont assurées dans les classes.

Les élèves participent aussi à des mouvements de jeunes et d’autres activités parascolaires organisées à l’école : Jeunesse Mariste de Madagascar, scoutisme, sport, musique…

Responsabilités dans l’Enseignement catholique

Deux Frères ont des responsabilités dans l’Enseignement Catholique au niveau diocésain ou national.

Leur travail consiste surtout à visiter les écoles et à les aider sur le plan pédagogique et spirituel, à organiser des sessions ou divers types de formation, et à assurer une bonne gestion du personnel…

La dernière implantation des Frères : IHOROMBE

Ihorombe est une région du Sud malgache où les gens s’intéressent peu à l’éducation des enfants. Pour eux, ce qui importe c’est d’avoir le maximum de zébus : plus un homme possède de zébus, plus il est valorisé socialement !

Les Frères y sont présents depuis 1996. Actuellement, deux Frères travaillent dans ce milieu isolé. Trois jours par semaine, ils laissent leur communauté d’Ihosy, pour faire le tour des écoles récemment construites. Ils aident les gens à l’organisation et au bon fonctionnement des écoles. Ce travail commence à porter du fruit puisque des jeunes de ce milieu sont déjà bacheliers, et que deux se préparent à devenir Frères Maristes.

Un défi de taille : comment accueillir
les enfants de familles pauvres ?

La majorité des Malgaches vit dans la pauvreté. Les enseignants de nos écoles reçoivent un salaire allant de 38 à 92 euros par mois. La majorité des parents des élèves ne gagnent pas plus. Le gouvernement ne donnant aucune subvention, nous devons demander aux familles des frais de scolarité pour payer les professeurs. Comment payer décemment les professeurs, ne pas demander des « écolages » trop élevés , accueillir les enfants des familles pauvres ? Voilà un vrai dilemme.

Dynamisme dans la mission

Malgré ces difficultés, les Frères font preuve de bon esprit et d’un zèle remarquable dans l’accomplissement de leur mission. De plus, nos collaborateurs laïcs sont présents et rendent de précieux services dans les activités scolaires. Ils commencent aussi à prendre part avec nous à des initiatives en dehors de l’école, telles que l’animation des jeunes et la création de centres pour la jeunesse.

Quelques projets…

Pour être davantage au service des enfants, qui ont le plus besoin de nous, nous devons choisir d’autres types d’écoles que l’Enseignement général. La mission à Ihorombe en est un. Nous pensons aussi ouvrir une ferme école qui pourrait favoriser la formation des jeunes des campagnes. C’est ainsi que nous continuons à être de vrais disciples de Marcellin Champagnat, semeurs de la Bonne Nouvelle et éducateurs de la jeunesse à Madagascar.

Frère Sylvain RAMANDIMBIARISOA, Provincial

(Publié dans « Présence Mariste » n°236, juillet 2003)

Vos témoignages

  • eldie nicole 18 mars 2012 23:17

    bonjour, je suis la soeur de Ravelomihary Brillant, et je suis religieuse dans la congrégation des soeurs de sainte thérèse d’avesnes à toliara, je m’appelle ravelomihary eldie nicole et donc je suis en france jusqu’à la fin du mois de juin pour une préparation à l’engagement définitif, et je n’ai pas de possibilité à contacter mon frère qui est parti de madagascar pour son prénoviciat, veuillez m’envoyer son adresse parceque depuis son départ je n’ai jamais rencontrer ni le communiquer, merci de votre compréhension, mon adresse est eldie.mem chez gmail.com, je vous remercie