Espagne : De jeunes Catalans à l’Hermitage

Nouvelles de Catalogne : 263 garçons et filles des branches Ulls Oberts, Mà Oberta et Cor Obert - animateurs, intendants et cuisiniers compris - ont vécu une expérience inoubliable. »

Les Frères de Catalogne, avec de nombreux laïcs, animent des mouvements chrétiens tels que les Scouts, mais aussi un mouvement plus spécifiquement mariste.
C’est avec ce mouvement (FAJMACOR) qu’ils sont venus vivre un camp à N. D. de l’Hermitage.

L’ensemble des jeunes campeurs catalans

« Du lundi 10 juillet jusqu’au jeudi 20 juillet 2006, nous avons vécu un camp d’été dans la maison mariste de N. D. de l’Hermitage, près de Lyon.
Arrivés de différentes villes de Catalogne, 263 garçons et filles des branches “Ulls Oberts, Mà Oberta et Cor Obert” - animateurs, intendants et cuisiniers compris - ont vécu cette expérience inoubliable. »

Faire l’expérience de l’Hermitage

« La maison de l’Hermitage est le berceau des Frères maristes du monde entier. C’est Marcellin Champagnat lui-même et ses premiers Frères qui l’ont bâtie.
Toute la maison nous parle de sa personne et de la façon dont vivaient les premiers Frères. Toucher la roche qu’il a coupée, vivre dans la maison qu’il a construite, revivre les anecdotes qui nous renvoient à lui dans chaque recoin de la maison, tout cela a constitué une aventure qui nous a rapprochés de la joie, l’enthousiasme et l’amour de Marcellin et de ses Frères. »

« Le déroulement du camp s’est composé de visites à Lyon et aux villages avoisinants, au Rosey, à Marlhes ; de jeux, de découvertes, mais aussi de la célébration eucharistique dans la chapelle de la maison, sans oublier les baignades dans la rivière ou la piscine et les nombreuses activités qui ponctuaient chaque journée. »

Des jeunes bouillonnants…

« La maison et ses habitants ont été soumis durant dix jours et dix nuits à l’intense activité des jeunes bouillonnants… »

Temps de convivialité à table

« Le magnifique accueil et la collaboration des Frères de la communauté ont permis de mener à bien le programme prévu.
Merci aux Frères qui ont coupé l’herbe pour que nous puissions planter les tentes ; merci aux Frères pour les superbes “fontaines” installées ; merci pour les mille attentions qu’ils ont eues à notre égard. Nous nous sommes sentis chez Marcellin ! »

« Le jeudi 20 juillet nous rentrions à la maison. Mais quelque chose est resté dans notre cœur… Eh oui ! Un camp d’été dans un lieu comme l’Hermitage, cela laisse des traces ! »

« Des pas… pour être un peu comme Marcellin, aujourd’hui. »

Moniteurs Fajmacor à l’Hermitage

(Publié dans « Présence Mariste » n°249, octobre 2006)