De l’émerveillement à l’engagement

PM 302 C1 logo 42x59 Marie nous invite à passer de l’émerveillement du don reçu à l’engagement pour le bonheur de Dieu et des autres. Il nous est demandé tout simplement d’être des contemplatifs et des missionnaires. (Présence Mariste n°302, janvier 2020)

L’Annonciation.

F Jean Pierre Destombes
F Jean Pierre Destombes


Le commencement des commencements. Avec des lignes pures et simples l’artiste a traduit un message que chacun peut accueillir et y lire aussi des résonances à ce qu’il vit dans sa foi. Cette peinture se trouve à l’Hermitage, maison des commencements maristes.

Une femme ! Un visage sans aucun trait. Car la beauté de Marie est indéfinissable, une beauté intérieure, la beauté du cœur comblé par Dieu. Un ruban d’or descend et enlace Marie. Comme un appel qui descendrait en douceur pour l’effleurer et lui dire dans un murmure le choix gratuit de Dieu : « le Seigneur est avec toi Marie ». Silencieux dialogue entre l’envoyé du Seigneur et cette toute jeune fille. Marie questionne. Mais elle dit oui ; ses mains s’ouvrent pour dire la disponibilité totale.

Et par un oui, l’inouï se produit. Le germe de Dieu prend racine en elle. Dieu se fait homme. Merveille que ce mystère ! Dieu le Tout-Puissant se lie à l’homme pour toujours. Désormais tout ce qui est humain porte une part de sacré…Dieu s’approche de nous et nous dit aussi à chacun : « Ne crains pas, le Seigneur est avec toi ». Savoir s’émerveiller ! Et rendre grâces. S’émerveiller ! Découvrir que tout est donné par l’amour infini de Dieu et qu’il fait aussi pour nous des « merveilles ».

Annonciation - peinture NDH

Et Marie nous montre la table avec le pain. Comme le dit si bien la poétesse Marie Noël Marie devient la boulangère de Dieu

" Servez-nous le Pain, Marie, ô Marie !
Servez-nous le Pain, Car nous avons faim. "

Ce pain, c’est le pain de vie donné par l’amour inconditionnel de Jésus. « C’est mon corps ! » ce corps façonné dans le sein de Marie. Marie nous le donne par l’Église dont elle est la première disciple Ce pain c’est aussi le pain à partager au monde. Le pain du respect, de la dignité, de l’éducation, surtout le pain de l’amour des autres, de tous les autres. L’eau qui coule en bas c’est le Gier. Les pionniers maristes ont vécu aussi leur Annonciation et ils sont partis aux quatre coins du monde pour partager ce pain de la bonne nouvelle. Message pour nous aujourd’hui.

Le monde et plus spécialement le monde des jeunes, des enfants a tellement faim. Il faut des semeurs et des boulangers de la Bonne Nouvelle !

Un jour, nous aussi avons été plongés dans l’eau de Jésus-Christ pour être ses témoins et nous mouiller pour les autres. Contemplons cette peinture ! Marie nous invite à passer de l’émerveillement du don reçu à l’engagement pour le bonheur de Dieu et des autres. Il nous est demandé tout simplement d’être des contemplatifs et des missionnaires. Des contemplatifs dans l’action. En un mot, devenir des contempl-actifs.

F. Jean Pierre DESTOMBES
(Publié dans « Présence Mariste » n°302, janvier 2020)