CROQ’LA VIE, grand rassemblement lycéen à Valence

PM 294 logo Ils ont travaillé autour de l’encyclique Laudato Si du Pape François et ont réfléchi sur la façon de prendre soin de notre maison commune en participant aux nombreux ateliers proposés, à des temps festifs et spirituels. (Présence Mariste n°294, janvier 2018)

Sur le thème « croq’la vie », près de 700 jeunes âgés de 15 à 18 ans, membres d’aumôneries d’établissements publics et catholiques et même de mouvements scouts, venus des diocèses rhônalpins, se sont rassemblés du 21 au 23 octobre 2017 à Valence dans la Drôme, trois journées provinciales pour les lycéens comme un jalon dans leur vie de foi avant les JMJ !
Marie Agnès REYNAUD
Marie Agnès REYNAUD

Accueillis dans la Maison Commune, ils sont devenus Coloc@terre dans la fraternité avec le Christ et ont été invités à échanger sur la façon « d’habiter notre terre pour que chacun puisse respirer et trouver son espace vital, de quoi se nourrir aujourd’hui et demain, un climat vivable » (Mgr Pierre Yves MICHEL, évêque de Valence).

Ils ont travaillé autour de l’encyclique Laudato Si du Pape François et ont réfléchi sur la façon de prendre soin de notre maison commune en participant aux nombreux ateliers proposés, à des temps festifs et spirituels. Pour Mgr Pierre-Yves Michel, il est « urgent de sensibiliser les jeunes à l’écologie intégrale. L’idée, c’est de leur faire vivre une expérience nourrissante qui les tourne vers le Dieu créateur ».

Au cours du samedi, les jeunes ont regardé le monde dans lequel ils vivent pour mieux le reconnaître et l’accueillir. Dimanche, ils ont jugé ce monde et ont imaginé ce qu’ils pourraient mettre en œuvre pour construire la maison commune où ils voudraient vivre. Les thèmes abordés lundi les emmenaient sur la piste de l’action et de l’espérance et les encourageaient à devenir des acteurs responsables dans le monde, colocataires de Dieu, gardiens de la terre et de leurs frères.

Construire ensemble la maison commune
Construire ensemble la maison commune

C’est avec beaucoup de plaisir que j’ai animé l’un de 60 ateliers proposés aux jeunes. Le thème « C’est moi qui décide » avait pour objectif de faire prendre conscience que nous avons un pouvoir sur la marche du monde en choisissant ce que nous mettons dans notre assiette : manger trop souvent de la viande importée a un impact sur l’environnement : transport, terre consacrée aux cultures de céréales destinées aux animaux plutôt qu’aux humains qui ne mangent pas à leur faim … Les deux groupes que j’ai accueillis se sont prêtés avec beaucoup de gentillesse au petit jeu proposé.

De très nombreuses personnes ont œuvré à la réalisation de ce rassemblement : animateurs d’aumônerie, organisateurs, hébergeurs, animateurs… Voilà une belle façon de vivre notre fraternité et notre foi.

Marie Agnès REYNAUD
(Publié dans « Présence Mariste » n°294, janvier 2018)