Avez-vous visité le site Internet de votre revue ?

Origine et raisons d’être du site

Aux lecteurs de cette revue on conseille régulièrement d’aller visiter le site Internet qui lui est réservé. Quelques mots d’explication à ce sujet ne seront pas superflus.

Accéder au site

Ce site Internet est accessible à l’adresse : « www.presence-mariste.fr ». Il a été ouvert en juin 2007. Il vient en complément de ce que vous trouvez sur le site des Maristes de France (www.maristes-france.org).
Chacun des numéros de la revue, dès sa parution, est présenté sommairement sur ce dernier site. Quelques mois plus tard, cette page est retravaillée et la plupart des articles comportent alors des « liens ». En les suivant on aboutit sur le site de Présence Mariste où sont conservés les principaux articles qui ont été numérisés.

Pourquoi avoir entrepris ce travail ?

Ne suffit-il pas de conserver dans sa bibliothèque, en les classant avec soin, tous les anciens numéros de la revue ? C’est bien ce qu’on se contentait de faire par le passé avant l’arrivée de l’informatique. Dernièrement on pouvait lire dans le journal La Croix que la bibliothèque de la ville de Lyon allait passer un accord avec le célèbre moteur de recherche américain « Google » pour numériser tous les ouvrages de son stock. Cette méthode offre de gros avantages, on le comprend sans peine. Grâce à cela on peut mettre à la disposition d’un très large public un patrimoine précieux qu’on souhaite partager.

Couverture du premier numéro de Voyages et Missions
Couverture du premier numéro de Voyages et Missions

Numériser les articles d’une revue comme Présence Mariste qui a déjà fait paraître 261 numéros est un gros travail

C’est vrai. Le premier numéro de cette revue qui s’appelait alors Voyages et Missions est paru en 1952.
Mais on peut remonter plus loin encore. En effet Voyages et Missions prenait la succession du Petit Juvéniste et de la Revue Champagnat que les Frères publiaient depuis longtemps déjà. [1]

Un gros travail, certes, et qui prendra du temps. Mais c’est loin d’être inintéressant. En parcourant ces numéros anciens on découvre des richesses. Certains articles ont « vieilli » mais d’autres conservent un réel intérêt. En les parcourant on retrouve les grands traits de l’histoire des Frères Maristes en France et à l’étranger depuis plus de cinquante ans. Lors d’une première approche on peut être quelque peu rebuté par la qualité du papier et des illustrations de ces anciens numéros. Il ne faut pas s’y arrêter. Les auteurs des articles ont parfois beaucoup de talent qu’on n’a pas toujours su apprécier. À titre d’exemple, qu’on veuille bien se reporter au récit de voyage en bateau vers la RCA du Frère Paul-Eugène Klausner paru dans Voyages et Missions à Noël 1958. [2]

Un site visité

Le logiciel utilisé pour réaliser ce site Internet permet aussi de comptabiliser le nombre de visiteurs pour les différents articles (cela n’est visible que dans un espace privé). On est surpris de la popularité de certains articles. On note par exemple que l’article intitulé : « Témoignage : Un Frère Mariste visiteur de prison », avait reçu 1284 visites en septembre 2009. Ce chiffre est devenu 1317 le 15 octobre.
Un autre article intitulé : « Bourg de Péage : « ESPAROLES » aux Maristes », publié en juillet 2005 a reçu 917 visites jusqu’ici.

Grâce à ces données statistiques on se fait une idée de ce qui intéresse les visiteurs du site de la revue. C’est l’un des critères à prendre en compte pour choisir les articles à numériser en priorité. Il faut aussi rester attentif aux évènements. Il y a quelque temps certains Frères qui ont eu parmi nous un certain rayonnement nous ont quittés. C’était l’occasion de rechercher les articles publiés dans la revue par les Frères Gabriel MICHEL, Alexandre BALKO et Antoine PARREL.

Présence Mariste : un patrimoine à apprécier

En guise de conclusion je voudrais souligner que la revue Présence Mariste représente un patrimoine qu’on n’apprécie pas toujours à sa juste valeur.

Il ne faut pas l’enterrer dans l’oubli, ce serait dommage. La numérisation nous offre une solution qu’on n’avait pas autrefois. Ce travail commencé par deux Frères retraités est à poursuivre. Il n’est pas aussi compliqué qu’il y paraît. Si d’autres artisans voulaient nous rejoindre ils seraient les bienvenus.

Peut-on dire qu’il s’agit d’une œuvre apostolique ? Difficile à dire, c’est certainement une façon de faire retour sur un passé qu’on apprécie davantage avec le recul. Un dernier coup d’œil au compteur des visites apporte une certaine satisfaction. Quand un site Internet non commercial reçoit en moyenne 58 visites par jour ce n’est pas si mal. Qui sait si certains de nos lecteurs ne feront pas évoluer ce chiffre dans le bon sens ?

Fr Bernard MÉHA,
membre du Comité de rédaction
de Présence Mariste de 1988 à 2006
(paru dans Présence Mariste N° 263, Avril 2010)

[1Consulter l’adresse suivante : http://www.presence-mariste.fr/spip.php?article126 pour approfondir cette question

[2Vous le trouverez à cette adresse : http://www.presence-mariste.fr/spip.php?article236